F4U-7   CORSAIR                                                                                           

 

The F4U-7 was developed for France. Much misinformation has been published about the features of the F4U- 7. It was a cross between the F4U- 4B and the AU-1 , but it did not have the longer fuselage of the AU-1 as recently reported in another publication. Instead, the F4U-7 had the same 33' 8.25" fuselage length of the F4U-4 and F4U-4B. The F4U- 7 had the higher blown canopy, and its related fairing on the spine of the fuselage as found on the F4U-5 and AU-1 , so the cockpit was again slightly redesigned, with a small upward extension of the rear fuselage decking. Thus the pilot could be seated even higher. There has also been some conflicting reports as to what engine was used in the French Corsairs. The powerplant used in this variant was the R-2800-43W, first instalIed in later F4U-4s and F4U-4Bs. As a result, the F4U- 7 also had the chin scoop at the bottorn of the cowl ring. 

To carry external stores, the F4U- 7 had the AU-1 '5 five pylons under each outer wing section to carry rockets and small bombs. Some F4U-7s were also equipped to launch SS-11 air-to-surface missiles. They retained the two pylons under the center wing section, and there was also a centerline station as weIl. Standard internal arma- ment was four 20-mm cannon mounted in the wings as found on the F4U-4B and all subsequent U. S. versions

.

The French received 94 F4U-7s. The last one completed, on 31 January 1953, was also the last Corsair built.These aircraft carried U. S. Navy Bureau numbers 133652 through 133731, and 133819 through 133832.During their operational service, the French F4U- 75 flew from land bases and the aircraft carriers LAFA YETTE, ARROMANCHES, and BOlS BELLEAU. They participated in combat in Algeria and the Suez Canal area. French Corsairs also took part in the fighting in Indochina, but they were the twenty-five AU-1 s provided to the French in April 1954, rather than the F4U- 75.

French Corsairs fought in Indochina, Algeria, and the Suez conflict. The last were retired in 1964.During that time they were assigned to the 12th, 14th, 15th, and 17th Flotilles

 

F4U-7   CORSAIR ( French History )                                                                                 

 

Les Corsairs Français       

C'est à la demande du Gouvernement français et dans le cadre du M.D.A.P. (Military Defense Assistance Program) que Chance-Vought étudia une nouvelle et ultime version du prestigieux oiseau. Désignée F4U-7, cette version se révélait être un mariage entre le F4U-4B et l'AU-1. Il était armé, comme l'AU-1, de quatre canons de 20 mm et ses multiples points d'attache autorisaient l'emport de 10 roquettes de 127 mm, de deux bombes de 450 kg, de missiles air-sol AS-11, de conteneurs Matra 116G,...   C'est le 2 Juillet 1952 que le prototype X F4U-7 vola pour la première fois. Il fût suivi de 94 F4U-7 de série (79 en 1952 et 15 en 1953). Le dernier sortit le 31 Janvier 1953. 

Les Corsairs français participèrent à toutes les opérations hors Métropole auxquelles la France fût mêlée depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Ce fut le cas de la dernière période de la guerre d'Indochine où les Corsairs participèrent à de nombreuses missions d'appui tant depuis des bases au sol en Annam et au Tonkin  que des porte-avions Arromanches, Bois Belleau et La Fayette, notamment en ce qui concerna la défense du camp retranché de Dien bien Phu. Puis la guerre d'Algérie où, entre 1960 et 1961, les F4U-7 et les AU-1 des flottilles 12F, 14F, 15F et 17F, opérant depuis Biskra et Télergma, eurent à assurer des missions d'appui-feu et de pilonnage.

La dernière prestation des célèbres Corsairs se déroula pendant la fameuse affaire de Suez déclenchée à la suite de la nationalisation du Canal par le Président égyptien Nasser, le 26 Juillet 1956. Cette opération nommée "Mousquetaire" mettait en œuvre coté français les porte-avions Arromanches (ex-HMS Colossus) et La Fayette  avec à leur bord les flottilles , 14F et 15F (Corsairs F4U-7). Ces unités reçurent l'ordre de couler la flotte égyptienne en rade d'Alexandrie. Les Corsairs se présentèrent à l'attaque deux jours de suite (1er et 2 novembre 1956) mais durent abandonner leur mission par suite de la présence "gênante" de navires de la 6ème Flotte U.S. venus embarquer les ressortissants américains.

Le USS Belleau Wood a été mis sur cale à Camden, par la New York Shipbuilding Company, le 11 Août 1941 comme CL76. Lancé le 6 décembre 1942 comme CVL 24 sous le nom de Belleau Wood, il fut armé le 31 Mars 1943. Il s'illustra dans la campagne dans le Pacifique entre 1943 et 1945, puis fut mis en réserve spéciale.

Il passe sous pavillon français le 5 septembre 1953 et prend aussitôt le nom de Bois Belleau.
Il fut alors utilisé pendant la guerre d'Indochine puis en Méditerranée jusqu'au 12 septembre 1960, date à laquelle il sera restitué aux Etats-Unis.

 

Mis sur cale à Camden par New York Shipbuilding Company le 11 avril 1942, il fut armé le 31 Août 1943 sous le nom de USS Langley CL27. De janvier 1944 à août 1945, il s'illustra dans la guerre du Pacifique contre les japonais.

L'USS Langley CVL27 sera prêté à la France du 8 janvier 1951 au 20 Mars 1963 et servira sous le nom de La Fayette R96.

(*) : Index - References - Notes - Citations

     : Books - Bibliography

     : External Links

F4U-7 Vought   Corsair   (*)